AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Arrivée d'une Reine des Lys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Arrivée d'une Reine des Lys   Jeu 28 Juil - 12:50

Nous étions un de ces jours humides ou la pluie ne cesse de tomber. Un de ses jours, qui trompe les saisons. Un de ses jours frais, qui aurait du être un jour d'automne, et non un jour d'été. Il était exactement 14 heures 42 minutes et 22 secondes sur l'horloge de bord de la limousine noire. Les vitres tintées ne laissaient aucun regard entrer. Car la limousine noire, conduite par un chauffeur âgé d'une cinquantaines d'années, attirait les regards. Lorsqu'ils arrivèrent enfin devant le grand portail de cette fameuse école. Les plus curieux s'approchèrent pour essayer de voir à travers les vitres tintées. Le chauffeur ouvrit sa portière pour sortir de la limousine après avoir mit le frein à main. Se dirigeant vers la portière arrière droite, il fit un grand tour en repoussant les inconnus, la plus part étant de jeune adolescents masculins. L'homme de sa main recouverte d'un gant blanc, agrippa la poignet et actionna celle-ci, il ouvrit doucement mais rapidement la portière et s'inclina légèrement.

-Mademoiselle !

Une chaussure à talon argenté posée sur le sol, la première que la lumière terne éclaira fut les gambes fines d'une jeune personne. Elle prit la main tendue de son chauffeur et sortit de sa voiture de riches. Un crinière argentée et ondulée, un regard Vert pomme. Elle était belle comme une déesse. Tout les regard se tournèrent vers elle. Les chuchotements d'admiration tout autour d'eux étaient comme une douce symphonie pour cette jeune fille. En un seul battement de cil ils étaient sous son charme, un charme diabolique comme celui de la sirène. Allaient-il se changer en prière devant son regard tel celui de Médusa la gorgone ? Cela serait bien trop beau pour notre belle déesse. Elle fixait le grand bâtiment devant elle, pendant que son chauffeur sortait les valises de la belle du coffre immense de la limousine. Une, puis deux, et enfin trois; trois énormes valises. Il rejoint la demoiselle après avoir fermé le coffre et la limousine.

-Vous être prête à entrer ?
-Oui.

Elle fit quelques pas, et cela suffit pour que les garçons les plus touchés aux alentours s'agenouillent à ses pieds lui demandant d'être leurs reine. Celle-ci leur répondit que c'était tout naturel. Et qu'elle était déjà leur reine. Le chauffeur dégagea le chemin d'adolescents et ils purent continuer leur route. Le portail métallique passé, ils furent enfin libérés. Le chauffeur n'en pouvait plus de toutes ses valises plus lourdes les unes que les autres. Il fit une courte pause sous le regard Haineux.

-Vous allez bien Lancford ?!
-Oui mademoiselle, pardonez-moi.

Après quelques minutes de marche "intense", pour le chauffeur; ils étaient toujours au portail, non loin plutôt. Non loin d'eux, un petit banc en bois brut, ils s'y assirent et patientèrent longuement, les minutes défilant aussi lentement que met un escargot pour parcourir 50 centimètres. La colère aurait très bien pu monter en la demoiselle mais non. Ils étaient toujours là, les hommes. A la fixer comme si elle n'était que de la nourriture, elle haïssait ca. La demoiselle leurs lança son regard le plus noir et ils disparurent.

-N'y a-t-il donc personne..? Dit-elle en soupirant.

Depuis qu'ils étaient arrivés, ils n'avaient croisés personne d'ici. Ce que je veux dire, c'est qu'il n'avaient pas vu d'élèves, ni de professeurs, ni rien d'autre ! Dormaient-ils tous ? Ça serait vraiment bizarre.. Soudain un bruit dans les buissons non loin, qui était-ce donc ? La demoiselle rendit sa liberté au chauffeur et se retrouva seule, intriguée par ces bruits, venant de derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée d'une Reine des Lys   Ven 5 Aoû - 12:45




*Baille*

Fumer une petite clope dans un coin de la cours, il n'y avait rien de mieux, certes le temps était bien étrange, lunatique comme jamais vu, la bruine qui tombe doucement sur la ville était une révélation du chaos climatique. Surtout en plein été ! Bon, lentement, je dégainais ma fameuse cigarette issue de mon paquet "Winston" et l'alluma en utilisant l'une de ma main pour bloquer le petit vent doucereux. Le mur où j'étais posé était vachement discret, de plus les quelques buissons qui le paradent donne l'impression d'une petite cachette, la mienne.

Recrachant la fumée délicatement, je pouvais avoir une petite vue tranquille sur l'entrée du bahut, rien d'aussi magnifique pour pouvoir voir qui arrive. Soudain, une bagnole arrivait, une de ces bourgeoises, dont je n'ai pas trop l'habitude de voir par ici. La portière semblait s'ouvrir mais au même moment, une sorte de piaf se posa brutalement sur une branche du buisson, et je ne pouvais voir qui était-ce ! Bref, cela me les cassaient un peu ! Je me demandais ce que ça pouvait bien être, une nouvelle ! Un prof ? Ou encore un énergumène comme il y en avait tant en ce moment dans la ville. J'en étais alors à la moitié de ma clope, tout tranquillement, sans compter aller voir c'était qui. Mais pourtant...

-N'y a-t-il donc personne..?

Hein !? Une voix féminine, cristalline, intéressante, tout de suite, je ne pus m'empêcher de me lever pour mieux voir. Sur la pointe des pieds, je parvenais à voir une silhouette, argentée ? Mais il y avait un problème, la bruine rendait le bord du mur très glissant. Et à peine je m'en étais rendu compte que j'étais tombé par terre. Avec cela, ma cachette et ma discrétion en prenait un coup.

*Fuck ! Fallait que ça tombe sur moi !*

Je me décidais à sortir du buisson, pour me retrouvé nez-à-nez avec une toute charmante demoiselle, qui me semblait bizarre pour le coup. De dos, une chevelure argentée restant immobile, je me demandais ce que je pouvais bien faire, faut dire que, comment, mon sens d'approche n'était pas très développé. Je remarquais alors une bande de gus minables aux alentours de l'école, on aurait dit des gros pervers en actions...

Tout en leurs faisant un bras d'honneur, je leurs criait dessus,

- Vous avez rien d'autre à foutre que de faire les mongoles devant cette demoiselle ? Vous cherchez quoi, cassez-vous !, puis tout en accostant la jeune demoiselle, Euh, je peux vous aider ? Vous venez faire quoi ici ?






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée d'une Reine des Lys   Dim 14 Aoû - 15:32

Himeko Yume ne bougeait pas, faisant comme si elle n'avait rien entendue. La bande d'obsédé aux alentour de l'école était toujours là, la fixant comme de la marchandise. Elle n'aimait pas ca ! Elle n'aimait pas qu'on l'observe comme ca ! Du moins pas avec ses regards là. Heureusement, le bruit de derrière les buissons s'intensifia et Himeko se retourna d'un bond, prête à bondir sur l'intrus. C'était un jeune homme d'environs son âge, peut être un peu plus, il faisait plus âgé. Il était blond, Himeko aimait la couleur paille de ses cheveux. Le garçon l'a fixait, puis jetant un coup d'œil aux pervers qui la fixaient leurs fit un bras d'honneur.

- Vous avez rien d'autre à foutre que de faire les mongoles devant cette demoiselle ? Vous cherchez quoi, cassez-vous ! Il s'approcha d'elle, imprudemment. Euh, je peux vous aider ? Vous venez faire quoi ici ?

Cette question lui semblait si stupide. "Vous venez faire quoi ici", mais comme il venait de faire fuir les bestiaux devant le portail elle n'en dit rien. Le regardant de haut, froidement. Elle le fixait, son regard plongé dans celui noisette du garçon. Il n'était pas mal. Au contraire, quelque chose attirait notre petite Himeko. Mais nous ne diront pas qu'elle l'apprécie ! N'oublions pas qu'elle n'aime pas les garçons ! Elle était prête à lui sauter dessus si il s'approchait de trop prêt.

-Je suis Himeko Yume. J'ai dix-sept ans, je viens d'arriver dans cet établissement. Je suppose que tu es également élève ici, non ?

Himeko ne le remercia pas pour avoir fait fuir les loups, elle n'avait rien demandé, et puis elle avait l'habitude. Il semblait indiscipliné, son langage laissant à désiré n'avait pas plus à Himeko, et ce même si elle parlait comme ca lorsqu'on osait s'en prendre à l'une de ses protégées. Il avait un tatouage. C'était intriguant. IL était intriguant.

-Tu es bizarre. Dit-elle tout à fait normalement. Qu'elle âge as tu ? Tu me semble vieux.

Vieux ? C'était peut être un peu exagéré ! Beaucoup même, il devait avoir moins de dix-neuf ans. Alors si c'était vieux...elle l'était aussi ! Dix-neuf et dix-sept ans ne sont pas loin du tout ! Himeko ne quittait pas le garçon des yeux, elle le dévisageait, il était bien plus grand qu'elle. Alors elle était obligée de lever la tête. Elle ne lui laissa pas le temps de répondre qu'elle reprit toujours aussi froidement.

-Pourquoi as-tu fais fuir tes semblables ? Tu es un loup aussi non ? Je hais les loups. Les mecs sont tous des loups en chaleurs, prêt à bondir sur la première brebis qui passe. Mais je ne suis plus une brebis, je suis suis une panthère des neige. Libre et solitaire, froide et méfiante, qui bondit sur l'ennemi lorsqu'il touche à ses biens. Mais passons. Quel loup es-tu ? Un mâle alpha ? Ou bien un simple loup ? Je te vois plutôt comme un loup solitaire, qui garde la brebis pour sois et ne la partage pas.

[désolé du temps de réponse mon ordi m'avait laché ><]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée d'une Reine des Lys   Lun 15 Aoû - 8:48






Oh quelle beauté glaciale, avec un charme qui ne rendait pas indifférent et un comportement hautain et l'air supérieur tout comme je les aimais. Ici, je n'avais vu qu'une seule demoiselle de ce type,Asa Hayashi, qui était pas mal dans le genre là. Mais elle, elle semblait plus mystérieuse et plus difficile à cerner. Bien j'aimais énormément les défis et là, il allait sans doute être redoutable et difficile à relever ! Mais pourtant, jamais dans cette conversation je n'allais prendre l'avantage par rapport à elle, c'était tout le contraire en fait !

-Je suis Himeko Yume. J'ai dix-sept ans, je viens d'arriver dans cet établissement. Je suppose que tu es également élève ici, non ?

-Oh une nouvelle !? C'est chouette dis donc, je m'appelle Shinku Koba, et ouais, je suis élève dans ce bahut depuis pas longtemps aussi, après m'être fait gicler de mon ancien !

Puis, au bout d'un moment elle me demandait quels âges j'avais et en me disant ouvertement que j'étais bizarre ! Fallait oser tout de même de me le dire quand même mais pourtant c'était assez drôle un caractère aussi direct et franc. Je lui répondais alors même si d'après mon point personnel, tout le monde est bizarre,

-Euh j'ai seize ans, je suis en classe de seconde avec pas mal de monde, j'habite dans un appart, seul, pas loin, j'aime pas les cours, les profs, j'aime bien les élèves, j'aime le jus de banane, les je......

Mince je m'emportais un peu quand même mais au moins elle saura un peu plus de chose sur moi tant mieux. Et ensuite, elle me regardait de haut alors qu'elle avait une bonne tête de moins que moi, c'était trognon de voir une demoiselle faire preuve d'autant de froideur avec quelqu'un. Et soudain elle me parlait dans un dialecte un peu...zarbe. En effet, elle me parlait de loup béta, simple, solitaire. Une métaphore ? Pour tenter de diviser les sortes de catégories de mecs ? C'était un test de sa part ? Quelle drôle de vision des choses tout de même. Je me mis à tourner autour d'elle, réfléchissant sur ce que je devais dire, puis, après avoir fait trois tours autour d'elle, je posai mes mains sur ses épaules et annonça d'un ton ironique,

-Je suis un....LAPIN !

Quels rapports ? Aucun, le lapin était mignon et tout choux et c'est ce qu'il m'étais passé par la tête. Puis, je demandais à mon tour,

- Tu est en seconde années !? J'espère qu'on sera dans la même classe, tu me plait pas mal ! disais-je avec un ample sourire !

Hrp> Oh ne t'inquiète pas, je suis d'un naturel patient x)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée d'une Reine des Lys   Mar 16 Aoû - 22:04







-Euh j'ai seize ans, je suis en classe de seconde avec pas mal de monde, j'habite dans un appart, seul, pas loin, j'aime pas les cours, les profs, j'aime bien les élèves, j'aime le jus de banane, les je......

Il s'emportait dans sa présentation ! Himeko n'avait demandée que deux choses, pas trente-six ! Elle ne lui avait pas demander de raconter sa vie ! Ce garçon ne plaisait pas du tout à Himeko, elle se punissait intérieurement en se traitant de stupide d'avoir trouvé ce garçon un peu attirant. Désormais, il lui tournait autour, pensif, comme s'il l'observait histoire de voir si elle n'avait aucun défauts. Elle n'aimait pas ca, mais se retint de lui donner un bon coup pieds entre les deux gambes ! Il s'arrêta et après avoir posé ses mains sur les épaules de la demoiselle s'exclama ironiquement :

-Je suis un....LAPIN !

Un Lapin ? Himeko ouvrit grand les yeux ! Mais les referma bien vite, les sourcils froncés et les dents serrés, elle serra les poings mais ne fit rien. Elle attendait le bon moment.

- Tu est en seconde années !? J'espère qu'on sera dans la même classe, tu me plait pas mal !

Elle lui plaisait ? Vraiment ? Ca n'était pas vraiment réciproque..Elle, elle ne l'aimait pas, mais j'avoue qu'elle se sentait un peu attiré, ce qu'elle trouvait bizarre, peut être était-ce parce qu'il avait 16 ans, un ans de plus que 15. Et n'oublions pas, Qu'Himeko apprécie les garçon de 15 ans et moins ! Elle n'espérait vraiment pas se retrouver dans la même classe que ce loup solitaire. Enfin bref ! C'était le moment, elle ouvrit les yeux, et avec son regard plus noir que le néant dit une phrase qui avec son ton froid mais satanique, était terrifiante.

-Eh bien à moi, tu ne me plais pas ! Et je t'interdis.. Elle luit attrapa violemment une main et planta ses long ongles dans le dos de celle-ci. de poser tes pattes sales sur mon corps de porcelaine !

Elle le fixait méchamment, le sang coulant sur la main du jeune homme. Elle enfonçait ses ongles de plus en plus. Et elle continuerait jusqu'à ce qu'il retire l'autre main. Elle ne l'aimait vraiment pas, il avait osé la toucher et elle ne lui pardonnerait pas. Elle ne s'excuser jamais auprès des garçons, jamais ! Auprès des filles oui, elle s'excusera plus de mille fois ! Mais les filles, elle ne les Hait pas ! Qu'elles aient 15 ans, 18, ou 30, elle les apprécies enormément.

-Retire ton autre main de mon épaule ! Ou je la retirerais moi même !

Elle était très sérieuse ! Et elle ne serait pas douce ! Ça non ! Elle le mordrait surement en guise de punition !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée d'une Reine des Lys   Jeu 18 Aoû - 9:26




-Eh bien à moi, tu ne me plais pas ! Et je t'interdis..

De là elle m'attrapa une main et serra tellement qu'elle se mit à saigner ! La douleur s'accentuait peu à peu et c'était vraiment surprenant une telle réaction de sa part ! En disant qu'elle me plaisait, ce n'étit pas dans le cas "amoureux" mais juste par rappport à son comportement hautain et froid envers les autres mais elle ne l'avait pas compris de ce point de vue et ses ongles continuaient de déchirer l'épiderme de ma main.

...de poser tes pattes sales sur mon corps de porcelaine !

Elle me demandait alors, de vive voix, que je retire mon autre main et c'est avec entrain que je l'enlevais. Je m'écartais alors d'elle, en matant ma main et les bleus qui commencait d'ors et déjà à apparaitre. La garce de me faire ça tout de même ! Elle me regardait comme une louve féroce qui défendrait son nouveau territoire et cela me faisait en quelque sorte bien rigoler et de suite je lui retorquais,

- Calme toi, dis donc ! Ce n'est pas ce que tu crois ma petite ! Lorsque je dis que tu me plais bien ce n'est pas ce que tu pense, en fait j'aime bien ton comportement de "dame de glace". Froide, hautaine, une force de caractère dans toute sa splendeur. Il ne faut pas que tu le comprenne comme tu le pense non mais !

C'est alors qu'un pion arrivait enfin, oui, car ici les pions sont comme des fantomes et ils ne surveillent guère beaucoup de chose sinon ils auraient déjà gicler les déchets en dehors de l'établissement. Celui-ci demandait alors,

-Est-ce que tout va bien ?- puis en se retournant vers le louve- Et vous, vous êtes nouvelle ? N'oubliez pas de revêtir l'uniforme à demander chez le directeur, compris ? Et tâchez de ne pas trop vous faire remarquer !

La moustache tressaillante, le pion observa la jeune demoiselle tranquillement tandis qu'il commençait à sortir lentement ses clefs, sans doute dans le but de fermer le portail car les cours allaient bientôt commencer...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée d'une Reine des Lys   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée d'une Reine des Lys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Arrivée de Houille
» «La Reine Nègre» Victor-Lévy Beaulieu s'explique
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» La Reine du Rock se présente !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DELETED >< :: Zone RP :: Kitahoro :: Portail-
Sauter vers: